Una, nessuna, centomila Rivoluzioni. Il tessile e i sindacati nel Sahel tunisino all’indomani della caduta di Ben Ali

Promotion: 2014 – FREE MOVER

Institution: Université de Turin

Titre: Une, aucune, cent mille Révolutions. Le textile et les syndicats dans le Sahel tunisien au lendemain de la chute de Ben Ali

Terrain: Sousse, Monastir, Mahdia, Tunisie

Soutenue en: Avril 2016

Abstract: À l’aube de 2016 on peut affirmer que tous les changements que la révolution a déclenchés ne peuvent ni être directement expliqués par le moment révolutionnaire ni en être la conséquence directe. En se focalisant sur les éléments de continuité au sein de la fracture de 2011, on a voulu rendre compte de la complexité du « fait révolutionnaire » en proposant une analyse des mécanismes et des présupposés qui ont permis au secteur textile et de l’habillement d’affecter la réalité socioéconomique du Sahel. On a privilégié une approche analytique-interprétative et on a regardé les phénomènes observés sur le terrain de façon rétrospective, afin de les insérer dans une dynamique de longue période.

Le fil conducteur a été celui de la présence et de l’action des syndicats UGTT, considérés en tant qu’élément structurant un certain système de rapports de force et, en même temps, indicateur de la crise de ce dernier après 2011. L’augmentation des adhésions à l’UGTT, leur diminution dans un deuxième moment et l’affirmation d’une nouvelle pluralité syndicale paraissent des phénomènes liés à une tendance plus profonde, dus soit au moment de transition en cours soit à une crise des modes de gouvernement qui remonte bien avant la révolution. Ensuite, on s’est parallèlement interrogé sur la crise du secteur textile, qui s’avère emblématique de la situation économique nationale spécifique à la période post-2011 : la « fin du miracle économique » benaliste. En outre, on a fait référence au thème de la disponibilité de main-d’œuvre et à celui de l’opportunité d’accès au travail industriel, éléments qui ont subi un changement transversal, dû soit au moment révolutionnaire soit aux transformations du marché. Les conditions d’emploi toujours plus précaires ont été donc mises en relation avec le rôle des syndicats et la négociation de l’ordre social au Sahel.

En conclusion, on a pu mettre en exergue « plusieurs révolutions », mobilisant différents imaginaires, trajectoires, réseaux de relations et dont l’épilogue est encore incertain.

Contact: gaia.gondino@hotmail.it

 

Mamadou va alla madrasa: la scuola marocchina e la sfida della migrazione subsahariana

Promotion: 2014
Institution: Université de Turin
Titre: Mamadou va alla madrasa: la scuola marocchina e la sfida della migrazione subsahariana
Terrain: Rabat, Maroc
Abstract: une analyse des politiques éducatives du Maroc pour les enfants migrants issus de l’Afrique subsaharienne.
Défendue en Mars 2017
Contact: matteo.maritano@edu.unito.it

SEMAINE DE LA RECHERCHE: “PENSER L’AFRIQUE AVEC BERGSON” 18-19 Mai 2017

La semaine de la recherche est un séminaire international qui se tient deux fois par an à Rabat. Le programme aborde des thématiques importantes dans l’environnement politique, social ou économique du Maroc. Son organisation et sa cohérence thématique sont garanties par une direction collégiale de la Faculté de Gouvernance, Sciences économiques et sociales de l’Université Mohammed VI Polytechnique, sous la responsabilité scientifique de Béatrice Hibou (CNRS, CERI-Sciences Po).

 

Bergson, philosophe, fournit aux sciences sociales des concepts et des problématiques. Mais il ouvre aussi la voie à une politique de l’émancipation dans une époque douloureuse dont il aura été à la fois un témoin et un acteur, en particulier à la Société des Nations, à Genève. En ces temps troublés, où s’affrontent des sources antagoniques de la morale ou de la religion, où se déchaînent les passions identitaristes, la violence politique et le feu de la guerre, sa lecture est plus que jamais nécessaire.

 

Ici le programme complet

Les voyages de la connaissance

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et la Faculté de gouvernance et des sciences économiques et sociales de l’Université Mohammed VI polytechnique (FGSES-UM6P), organisent du 04 mai au 12 mai 2017, « Les voyages de la connaissance », à la découverte de l’histoire et des réalités contemporaines des migrations marocaines en Europe.

Cliquer ici pour le programme complet

ATELIER: Une Introduction à la Sociologie Critique- Master COSM 2015

Mercredi 3 mai 2017, 14h-16h, salle 3G,
Ecole de Gouvernance et d’Economie, campus Al Irfane, Rabat

Professeur :
Mathilde BERENI

Thème :
Mérite et réussit dans l’enseignement supérieur.

Abstrait :
L’atelier s’inscrit dans l’ensemble des réflexions qui sont émergées dans le dernier semestre du Master COSM. En particulier, l’objectif est de réfléchir sur l’usage et sur les implications de la méthodologie de la recherche, à partir d’un encadrement théorique pour enquêter un phénomène dans sa dimension sociale.

Dans cet atelier, on propose d’utiliser la sociologie critique comme clé d’approche appliqué à la question particulier dans le contexte éducatif.

Plus spécifiquement, on propose un exercice d’application d’un méthode tout en réfléchissant à travers deux ouvrages: “Les Héritiers” de Bourdieu et “The Chosen” de Jerome Karabel.

Dans le cadre de la sociologie critique, on s’interroge sur l’analyse des rapports de domination et sur la production des différences constitutives des groupes sociaux. Dans un contexte néolibérale où l’éducation est réglé économiquement et normativement par rapport aux logiques de l’accessibilité et de la méritocratie, on assiste à un enseignement promoteur des valeurs ‘universelles’ du mérite et de l’excellence. Dans ce domaine, la perspective de la sociologie critique est utile à déconstruire historiquement ces catégories.

Lectures suggérés :

– P. Bourdieu, J.C. Passeron, Les Héritiers, Les étudiants et la culture, Ed. de minuit, Paris, 1964.

– J. Karabel, The Chosen, The hidden history of admission and exclusion at Harvard, Yale and

Princeton, Mariner Books Edition, 2006, (Introduction et Chapitre .

Journée d’études : Arts, politique et résistances. La critique sociale dans le Maroc d’aujourd’hui

Journée d’études :
Arts, politique et résistances :
La critique sociale dans le Maroc d’aujourd’hui

Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc – jeudi 4 mai (14h30-20h)

Organisé par Abdelilah Bouasria (Enseignant chercheur CRESC/EGE Rabat), Loubna Lhachimi (enseignante EGE Rabat, doctorante en «Cultural Studies», Université Ibn Tofail Kénitra), Jean Zaganiaris (Enseignant chercheur CRESC/EGE Rabat).

Lire la suite https://www.facebook.com/events/215786368921038/